Partir en voyage dans une ville gay-friendly, oui mais où ?

Ce n’est pas une nouvelle, certains pays ne sont pas tolérants avec la communauté LGBT. Si les mentalités évoluent peu à peu, ce n’est pas encore le cas partout dans le monde et il reste encore des progrès à faire pour que tout le monde puisse voyager à travers le monde en tout sécurité. Voici donc pour vous une liste des villes à visiter, puis celles à éviter. .

Les 5 destinations les plus gay-friendly :

  • Amsterdam aux Pays Bas. Sacrée “capitale européenne gay” c’est devenu un passage obligé des vacanciers homosexuels. La raison est la tolérance exemplaire traditionnelle dans ce pays.
  • Sydney en Australie. Cette ville va bientôt devenir numéro 1 du tourisme gay mondial pour plusieurs raisons : ses plages de rêve, son soleil et ses folles nuits mais surtout grâce à la Sydney Gay and Lesbian Mardi Gras Party du mois de mars.
  • Ibiza en Espagne. Destination de fête par excellence, Ibiza rapproche les hétéros et homosexuels.
  • San Francisco aux USA. Le quartier de Castro est le berceau de la communauté gay.
  • Mykonos en Grèce. Nouvelle destination en vogue, celle ci est à ne pas rater.

Les pays les plus dangereux :

  • La somalie. Ce pays est sans doute le pays le plus hostile aux homosexuels, rappelons qu’en 2013 un jeune homme soupçonné d’être gay a été lapidé.
  • L’Iran. Sachez qu’aucun parti politique ne peut se former s’il plaide la cause des droits des homosexuels.
  • Les Emirats Arabes Unis. Les relations sexuelles en dehors du mariage hétérosexuel traditionnel y sont considérées comme un crime et les châtiments vont de l’amende, de l’emprisonnement ou de la déportation à la peine de mort.
  • L’Arabie Saoudite. Les droits des personnes LGBT ne sont pas reconnus dans ce pays.
  • Le Yémen. Dans ce pays l’homosexualité est illégale, en accord avec le système de la charia et les peines vont de la flagellation à la mort.
  • L’Afghanistan. Les personnes faisant partie de la communauté LGBT buttent contre des obstacles juridiques et sociaux.
  • Le Soudan. La peine capitale s’applique si le “délit” est répété pour la quatrième fois chez les femmes et dès la première fois pour les hommes.
  • En Mauritanie. Aucun droit n’est accordé et l’homosexualité est illégale.
  • Au Nigéria. Actuellement 53 personnes sont jugés pour avoir organisé un mariage gay.

Pour plus d’informations, sachez que le Gay Travel Index 2017 publié par Spartacus World passe en revue les 194 pays du globe et classe les destinations du meilleur au pire en termes de sécurité et d'attitudes. En effet, malheureusement encore 70 pays voient l’homosexualité comme un délit puni par la loi. .